Route de la poutine

Bienvenu chez Ashton, est-ce que je peux prendre votre commande?

06/10/2014 06/10/2014 Par Kriss Commentaires 3 Commentaires
Chez Ashton

Une autre excellente critique de notre amis Kriss.

Devenue mythique, la poutine de chez Ashton réconforte le cœur des gens de Québec depuis nombreuses années. Que ce soit pour encaisser des peines d'amour, se réchauffer lors d'une journée froide l'hiver ou de lubrifier son œsophage pour renvoyer un intense mélange de bière, de vin, de fort et de tourbe (vous savez, le classique « Pas game de bouffer d'la tourbe » qui fini toujours en « Man!! T'as tout détruit ma pelouse!! »), la poutine de chez Ashton est un fidèle compagnon qui est toujours là pour le peuple de haute gastronomie que nous sommes.

Avant, d'attaquer une sévère critique de la dite poutine, parlons un peu de l'établissement en soit. Pratique pour les gens de Québec parce que presque qu'aussi fréquent que les Tim Hortons (ok, pas tant que ça. Mais des Tim, y en a tellement que l'autre jour, en sortant du Tim Hortons, j'me suis enfargé dans un autre Tim Hortons, ce qui fait que j'ai échappé mon café sur un troisième Tim Hortons), le restaurant a aussi des heures d'affaires très flexibles. Certains ferment à minuit, mais d'autres sont carrément 24 heures. À noter, les propriétés à proximité de ces Ashtons ont pris de la valeur de manière exponentielle depuis les dernière années. Fait notable à considérer lors de votre prochain achat.

Un autre truc qui fait capoter les gens à chaque année, c'est la promotion « On accote ton thermomètre ». Donc, pendent un gros mois sale (me souviens pu si c'est janvier ou février, mais c'est pas juin parce qu'il faut qui fasse frette pour que ça marche), ils te donnent un pourcentage de rabais selon le frette qui fait dehors. À la base, je pensais qu'il y avait dude qualifié dans chaque qui sortait à poil dehors 10 minutes et que le pourcentage de réduction de son membre viril correspondait au rabais applicable cette journée là. C'pas ça. Y check Météomédia. Décevant.

Si on parle du service, on ne peut que leur lancer des fleurs. En fait, on peut même leur pitcher des plante au complet avec le pot tellement que c'est tight! Gênez-vous pas la prochaine fois, trainez-vous une enclume ou ben un pneu d'secoure pour leur garocher ça dans face en guise de félicitation! Y sont bons, ils méritent de recevoir de la gratitude... fort... en pleine face.

Et le secret derrière un tel service est probablement l'usage du fameux micro. Pour vrai, ils ont probablement un écran dans la cuisine qui affiche les commandes, mais ils se sentent obligé de dire ce que tu commandes dans le micro pour être sûr que tout le restaurant entende ce que tu prends. C'pas si pire quand tu commandes une poutine avec un hot-dog du lac, mais quand tu veux une poutine, deux aubergines pis 50 gallons de huile à chest, ça peut rendre mal à l'aise.

Parlons format. Pourquoi avoir comme système, bébé pour la petite, Mini pour la moyenne, pis Régulière pour la grosse? C'est pour que les gros ne se sentent pas coupable quand ils commande une poutine? « Heille le gros Gilles, tu bouffes quoi ce midi? ». « J'sais pas, j'ai pas tellement faim. J'vais surement prendre juste une régulière chez Ashton. Ah, pis deux aubergines pis un peu d'huile à chest! ». Ils se sont laissé de l'espace pour de l'expansion? Ils se sont dit « A la vitesse que l'Amérique devient obèse, faut se garder de la marge de manœuvre. Donc, on va pouvoir sortir la grosse en 2015, l'énorme en 2020 pis le FUCKIN' SHITLOAD DE POUTINE en 2025. Ce qui consistera en 90 livres de poutine servie à l'intérieur d'un bœuf éviscéré!! Miam!! ».

Ok, y a eu un ajout dernièrement. DU BACON! Honnêtement, je sais pas ce qu'ils attendaient avant de fournir ce met divin dans leur burger et leur poutine. C'était comme évidant! Tu commences par ouvrir un restaurant, pis là tu sers JUSTE du bacon. Pis après, tu peux mettre d'autre bouffe comme accompagnement autour, comme des frittes, du fromage pis d'la sauce.... ou mieux, un EXTRA BACON! Bon, on va leur pardonne puisqu'il font leur effort de guerre. Sauf qu'il y a un hic. Pis un méchant. Ils sacrent directement des tranches de bacon sur ta poutine. Juste 2 ou 3, de même. C'est quoi l'idée?? Au moins, mettez en plus!!! Coupez le un peu!! Intégrez le à la poutine!! On veut de la saveur de bacon de la première à la dernière bouchée!! Pas un extase soudain suivi d'un restant de déception amère qui te fait regretter même d'avoir été mis au monde! Allumez gang!!

Bon, assez de chialage, parlons poutine. Comme déjà dit, elle est disponible en trois formats. Aussi, pour le monde bizarre qui aime sacrer de la crap dans leur poutine, il y a l'extra-saussice de disponible (Comment gaspiller un plat en y ajoutant des intestins d'agneau bourré de queue de porc, de sabot de bœuf et de glandes anales de moufettes. C'est comme ça qu'on fait des saucisses si vous étiez pas au courant), la Dulton, qui est une poutine tapissée de viande hachée douteuse et la classique galvaude. À noter, la Galvaude n'inclue pas le fromage, ce qui vous vaudra un extra pour rendre ce plat mangeable. Et il n'est pas donné.

Attardons nous à la poutine standard. Sauce brune, pas BBQ. Certain vont dire « C'est la BBQ la meilleure!! » et d'autre diront le contraire. Rendu là, c'est une guerre de cloché. Comme Canadien/Nordique, Coke/Pepsi, thermomètre Rectal/Buccal... Faites le test d'ailleurs. À la sortie des bars, criez « La sauce BBQ est meilleure!! ». En général, le tout devrait se transformer en bagarre général dans les instants qui suivent.

L'avantage de la poutine Ashton, c'est qu'elle est très standard. Le goût varie très peu d'une expérience à l'autre, contrairement aux poutines de shack à patate dont le goût varie selon le nombre de jours qu'il y a un rat mort dans le fond de la friteuse sans que personne ne s'en rend compte. Ce qui fait de cette poutine une excellente base de comparaison pour les dégustateurs.

Parfois, je me retrouve avec une poutine dont les frites ne sont pas assez cuites à mon goût. Généralement, je retourne au comptoir et exige qu'ils passe ma poutine complète dans la friteuse à nouveau. Généralement, ils refusent. Chez Ashton, les gens ne sont pas ouverts d'esprit.

La sauce me plait beaucoup. « C'est la BBQ la meilleure!! ». Ah, ta yeule!! D'une bonne consistance, pas trop salée, d'un beau brun foncé (la couleur de l'amour) et servi juste assez chaude pour faire fondre très légèrement le fromage, c'est un must.

Le fromage lui est frais du jours (si on en crois les publicités. Mais faut pas croire toutes les pubs. J'ai envoyé un chèque de 400$ à la fondation « Enlarge your penis » et je n'ai pas encore vu de différence). Il est toujours très bon. Rien à dire ici. Juste miam.

Pour conclure, n'hésitez jamais. Si vous avez le goût d'une bonne poutine et que vous êtes dans la région de Québec, c'est Ashton qu'il vous faut. Si vous voulez deux aubergines et de l'huile à chest, allez pas là, y en ont pas. C'était une blague douteuse.

Tags Tags:
Flux RSS
 

Commentaires

#1
Gendron sti. hiiiiiiiiii

2014-6-10 Par Gendron sti.

#2
Ashton + Linox = le ciel
Fuck les poutine de bar qui goute le sac

2014-6-19 Par py

#3
Malade!!!

2014-6-19 Par Mathieu

 

Nouveau commentaire

:

:

:

: